Citerne souple, que savoir avant d’en installer ?

Une citerne souple est une solution alternative pour la récupération et le stockage d’eau domestique. On peut également l’appeler « poche d’eau » ou « réservoir flexible ». Ce type de citerne existe sous plusieurs formes et capacités, vous pouvez ainsi la choisir selon vos besoins. Faisons le point sur tout ce qu’il y a à savoir à propos de ce type de citerne avant d’en acheter, dans cet article.

À quoi sert une citerne souple ?

De manière générale, une citerne souple autoportante a pour principale fonction d’accumuler et de stocker l’eau de pluie qu’on a récupérée grâce à un récupérateur spécifique. Certains modèles sont toutefois conçus pour servir de réservoir d’eau potable dans le but de la distribuer dans les zones difficiles et en manque d’eau. La citerne souple, comme réservoir d’eau, peut également être une solution efficace en cas d’incendie.

La poche d’eau est fabriquée avec des matériaux souples et résistants, notamment du polyester renforcé avec du PVC. La poche doit strictement respecter les normes sanitaires afin de préserver la qualité de l’eau. Une citerne flexible de bonne qualité, ayant les bords renforcés, peut avoir une durée de vie d’environ 15 ans. Lorsque la citerne se remplit, elle prend la forme d’un oreiller. Cela la rend facile à transporter à vide, tout en gardant sa solidité.

Comment installer une citerne souple ?

La légèreté d’une citerne souple vous permet de l’installer facilement. Il est plus pratique de la mettre directement au sol, que ce soit à l’intérieur ou l’extérieur, plutôt qu’en hauteur. Veillez toutefois à la déposer dans un endroit assez discret et qui n’est pas trop fréquenté afin d’éviter l’encombrement et le manque d’esthétisme qu’il peut engendrer. Les lieux parfaits pour son installation sont sous une terrasse, dans un vide sanitaire, derrière un bâtiment, etc.
Attention, il est nécessaire de choisir un sol plat, propre et parfaitement stable pour sa pose. Il est également préférable de poser la citerne souple sur un lit de sable recouvert d’un tapis en PVC afin de préserver son hygiène et sa longévité. Ce matériel est généralement accompagné d’un kit de récupération composé d’un collecteur d’eau de pluie pour gouttière, de tuyaux de raccordement et d’une pompe d’aspiration. Cette dernière va servir à puiser le contenu du réservoir. Un dispositif de filtrage est cependant requis si l’eau de la citerne est destinée à un usage sanitaire (toilettes, lave-linge, etc.).

Quels sont les avantages et limites d’une citerne souple ?

Le principal avantage d’une citerne souple réside surtout sur sa facilité d’utilisation. Elle est effectivement simple à vidanger, à nettoyer, à transporter, à ranger, mais aussi à installer. De plus, sa pose n’exige pas un permis de construire. En termes d’hygiène, elle est exempte d’évaporation, de pollution, ou d’autres risques de contamination. En effet, la paroi est parfaitement étanche et le système de fermeture du contenant est particulièrement solide et imperméable. Par ailleurs, malgré l’humidité, la formation d’algues n’est pas à craindre étant donné l’opacité de la citerne. Sa matière de conception est également traitée anti-UV.
Il faut cependant noter que ce type de matériel est assez encombrant et pas très esthétique, d’où la nécessité de l’installer dans un lieu discret. La citerne souple peut également occuper beaucoup d’espace au sol. C’est notamment le cas des modèles avec une dimension de 3 m x 4 de coté avec 0,65 m de hauteur et qui ont une capacité de 4 000 litres.

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *